Dans le premier numéro de AIRES, nous abordions la question des freins au recrutement des personnes en situation de handicap mental. Nous soulevions ainsi la nécessité d’un repositionnement sociétal. Au sein des entreprises, les politiques handicap peuvent contribuer à ce repositionnement.

Si la sensibilisation du collectif de travail est à elle seule insuffisante pour lever les peurs liées aux représentations du handicap mental, la fonction du tuteur est essentielle pour parvenir à une intégration réussie des personnes en situation de handicap mental en milieu ordinaire. Ce mois-ci, nous avons demandé au tuteur d’une personne en situation de handicap mental de nous parler de son rôle auprès de ce salarié.

Pour télécharger le magazine cliquez sur : http://aires-paris.fr/wp-content/uploads/2016/03/No.-2-Tuteurs-en-entreprise-1.pdf